Section
Accueil > Actualités > Politique nationale de l’aménagement du territoire – Un premier maire se joint à l’Alliance Ariane

Politique nationale de l’aménagement du territoire – Un premier maire se joint à l’Alliance Ariane

Contre les dangers de l'étalement urbain - Route secondaire et agriculture

Le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante, est le premier maire au Québec à se joindre à l’Alliance Ariane

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 25 octobre 2018 –   Des représentants des milieux écologique, agricole et municipal du Haut-Richelieu se rassemblent derrière l’Alliance ARIANE afin que le Québec se dote rapidement d’une Politique nationale de l’aménagement du territoire.

Lisez l’entretien du marie Laplante avec le journaliste Jean-Thomas Léveillé de La Presse

Cette nouvelle politique doit contribuer à l’atteinte des grands objectifs collectifs que s’est donnés et se donnera le Québec en matière de protection du territoire et des activités agricoles, de lutte aux changements climatiques, de réduction de notre dépendance au pétrole, d’amélioration de la santé, d’optimisation des finances publiques, de protection de la biodiversité, de mise en valeur des paysages naturels et bâtis, de mobilité durable, et tout autre enjeu important.

Citations

« Dans le Haut-Richelieu, la disparition et la fragmentation des milieux naturels ont atteint un niveau alarmant sous le seuil de 12 %. La biodiversité y est particulièrement menacée et un très grand nombre d’espèces s’y retrouvent en situation précaire. Le Haut-Richelieu connait des pressions de développement importantes et nous avons, maintenant, le devoir de poser un « désormais » en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. »

– Marie Tremblay, présidente du Mouvement écologique du Haut-Richelieu

« Dans un contexte où le rétablissement de la connectivité entre les milieux naturels, dont les massifs forestiers, est essentiel au maintien de la biodiversité, force est de constater que le Haut-Richelieu est un maillon faible dans le sud du Québec. C’est pourquoi la protection des milieux naturels, et plus particulièrement le maintien du couvert forestier, doit être au cœur de nos préoccupations lorsqu’on parle d’aménagement du territoire. Une politique régionale audacieuse qui met de l’avant l’importance de ces milieux pour la collectivité permettrait à la MRC du Haut-Richelieu de se démarquer. »

– Renée Gagnon, directrice générale de CIME Haut-Richelieu

« Nos terres agricoles connaissent une pression de développement croissante. Le développement ne doit plus se faire au détriment de la rentabilité des activités agricoles et de la souveraineté alimentaire des Québécois. Nous devons soutenir la relève agricole et valoriser les bienfaits écologiques de l’agriculture et les retombées économiques des produits agricoles. »

Christian Kaiser, président de l’UPA du Haut-Richelieu

« Le Haut-Richelieu est responsable d’un nombre important de débordements dans le bassin versant de la rivière Richelieu contribuant notamment à la disparition possible du Chevalier cuivré et à la propagation des espèces envahissantes. Nous ne pouvons pas ajouter de nouveaux quartiers sans d’abord régler cet enjeu de taille qui perdure et a des conséquences écologiques néfastes. Il est important de se doter rapidement d’une vision d’ensemble en aménagement du territoire. »

– Marcel Comiré, directeur général du COVABAR (OBV Richelieu/zone Saint-Laurent)

«Biodiversité, changements climatiques, récupération, préservation des ressources naturelles, faune et flore sont des sujets qui préoccupent aussi nos élèves, les citoyens de demain, tous les parents et les employés. Nous n’avons plus le temps ni les moyens de décider à la pièce, pour le bien des particuliers, et il est de notre responsabilité d’avoir une approche de développement durable et de respect de l’environnement. Un geste à la fois, pour toujours. »

– Andrée Bouchard, présidente de la Commission scolaire des Hautes-Rivières

« La réalité, c’est que plus de 30% de la population active de Saint-Jean-sur-Richelieu effectuent des déplacements journaliers pour le travail vers la grande région métropolitaine, que nos entreprises locales souffrent de la pénurie de main-d’œuvre actuelle et que nous devrons faire face à une croissance de notre population supérieure à la moyenne québécoise. Il est plus que jamais important d’agir en faveur d’aménagement de milieux de vie durable, de promouvoir l’économie locale et de valoriser une gestion économe de notre territoire. »

– Alain Laplante, maire de Saint-Jean-sur-Richelieu

« Malgré un grand consensus sur l’urgence d’agir en matière d’aménagement du territoire et d’environnement, les ministères et organismes gouvernementaux continuent de prendre des décisions incohérentes. Nous ne pouvons plus planifier à la pièce en fonction d’intérêts à court terme. Aujourd’hui, le mouvement du Haut-Richelieu, en adoptant une voix commune forte, devient une assise importante de l’Alliance ARIANE. Nous espérons que cette première initiative régionale saura inspirer à la grandeur du Québec. »

– Karel Mayrand, représentant de l’Alliance Ariane

« Le territoire est notre ressource la plus précieuse. Il nous fait plaisir d’accueillir des élus, des agriculteurs ainsi que des groupes écologistes et citoyens du Haut-Richelieu au sein de l’alliance ARIANE. Il s’agit d’une région qui comporte des terres agricoles et des milieux naturels de grande valeur, de même qu’un fort potentiel pour un développement urbain plus durable. » 

– Jeanne Robin, secrétaire de l’Alliance ARIANE

Les différents partenaires du Haut-Richelieu rassemblés derrière l’Alliance ARIANE invitent toutes les municipalités, chacun des élus, les différents organismes et aussi tous les citoyens à signer la déclaration de l’Alliance ARIANE. Tous peuvent joindre le mouvement en visitant dès maintenant le site ariane.quebec.

 

Partenaires rassemblés derrière l’alliance Ariane

Marie Tremblay, présidente du Mouvement écologique du Haut-Richelieu

Renée Gagnon, directrice générale de CIME Haut-Richelieu

Lauriane Monette, technicienne en biologie de CIME Haut-Richelieu

Marcel Comiré, directeur général du COVABAR (obv Richelieu / zone Saint-Laurent)

Christian Kaiser, président du Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu

Sébastien Robert, vice-président du Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu

Ana Maria Martin, administratrice au Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu

Andrée Bouchard, présidente de la Commission scolaire des Hautes-Rivières

Alain Laplante, maire de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Renée Rouleau, mairesse de la Municipalité de Saint-George-de-Clarenceville

Justin Bessette, conseiller à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Maryline Charbonneau, conseillère à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Ian Langlois, conseiller à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

Michel Lord, conseiller à la Municipalité d’Henryville

Florent Raymond, conseiller à la municipalité de Saint-Alexandre

 

À propos de l’alliance ARIANE

L’alliance ARIANE, créée en septembre 2015, travaille pour que l’aménagement du territoire et l’urbanisme soient une priorité au Québec. Son objectif principal est que le Québec se dote, dans le cadre d’une Politique nationale d’aménagement du territoire, d’une vision d’ensemble assortie de principes fondamentaux qui puisse assurer la coordination de l’ensemble des lois, politiques et interventions de l’État et des instances municipales en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme.

 

 

Renseignements

Samuel Pagé-Plouffe

info@ariane.quebec

514.714.6762

Articles semblables

Début