L’inondation des Basses-Terres du fleuve Saint-Laurent et les dommages aux propriétés riveraines ont toujours constitué un danger en hiver (Environnement Canada, 2014).

Des embâcles se forment sur des sections du fleuve à différents moments de l’année (Environnement Canada, 2014). Comme ailleurs, il se produit des embâcles pendant la période de gel entre la fin novembre et la fin décembre, et ils sont causés par la poussée et l’effondrement de la nappe de glace non consolidée.

Il y a également des embâcles majeurs au moment des crues nivales, lorsque la montée de l’eau rompt la nappe de glace jusqu’alors stable. La crue d’embâcle la plus grave à se produire sur le Saint-Laurent eut lieu en 1886, lorsque l’eau du fleuve recouvrit la rue Notre-Dame à Montréal et causa pour plusieurs millions de dollars de dégâts (Environnement Canada, 2014).

En 1965, plusieurs collectivités en aval de Montréal connurent d’importants dommages pendant la débâcle et 20 personnes perdirent la vie (Environnement Canada, 2014).