Comme mentionné dans la section précédente, les pertes d’eau dues aux fuites dans les réseaux d’eau potable constituent l’un des principaux facteurs (avec la surconsommation) contribuant à la forte distribution d’eau potable du Québec (gouvernement du Québec, 2011).

Pour contrer ce phénomène, la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable vise donc, entre autres, « l’atteinte de moins de 20 % du volume d’eau distribué et d’un taux de fuites maximal de 15 mètres cubes par jour par kilomètre de conduite [m³ /(d*km)] » (gouvernement du Québec, 2011).

Ainsi, chaque municipalité doit évaluer dans son bilan annuel les pertes d’eau potentielles en volume, en pourcentage de la distribution et en taux par kilomètre de conduite (tableau C.7).

Lorsque les valeurs de pertes par fuites d’une municipalité dépassent les objectifs de la Stratégie, les municipalités sont tenues de mettre en place un programme de détection et de réparation des fuites (gouvernement du Québec, 2011).

Tableau C.7 Pertes potentielles par fuites des municipalités du territoire

La municipalité ayant le plus gros problème en termes de pertes par fuites est la Ville de Longueuil. En 2012, ses pertes d’eau potentielles étaient évaluées à 52 526 m³/d, ce qui représente 39 % de son volume d’eau potable distribuée.

Également, cela représente un taux de fuites de 55 m³/(d*km), ce qui est près de quatre fois supérieur à l’objectif de la Stratégie.

Dès 2011, un programme de détection et de réparation des fuites a été mis en place par cette ville conformément aux exigences de la Stratégie. Cela semble porter des fruits puisque, bien que les valeurs soient toujours très élevées en 2012, elles sont malgré tout plus basses que celles de 2011.

Parmi l’ensemble des municipalités dont les données sont disponibles pour l’année 2011 et/ou 2012, 16 municipalités ont mis au point un programme de détection et de réparation des fuites au cours de l’une ou l’autre des années concernées. La plupart d’entre elles étaient dans l’obligation de le faire puisque l’un ou l’autre des objectifs de la Stratégie concernant les fuites n’étaient pas respectés.