Les Québécois sont de très grands consommateurs d’eau potable. En effet, « les volumes unitaires d’eau produits par les municipalités québécoises s’avèrent supérieurs aux moyennes nord-américaines et européennes, ce qui entraîne inutilement une hausse des coûts d’exploitation » (gouvernement du Québec, 2002).

Deux facteurs contribuent principalement à cette distribution élevée,

  • soit les pertes d’eau par fuites dans les réseaux de distribution d’eau potable
  • et la surconsommation.

(gouvernement du Québec, 2011)