Sur le territoire du bassin versant de la rivière Richelieu, les entreprises reliées aux secteurs miniers sont principalement vouées à la transformation des matières premières. Quelques exemples des exploitations présentes sur le territoire sont présentés au tableau C.31 et sur la carte C.12).

Le Règlement sur les carrières et sablières découlant de la Loi sur la qualité de l’environnement stipule que toute nouvelle carrière ou sablière doit être située à une distance minimale d’un kilomètre de toute prise d’eau servant à l’alimentation d’un réseau d’aqueduc municipal à moins qu’elle ne soit pas susceptible de porter atteinte au rendement du puits qui alimente ce réseau d’aqueduc (Q-2, r. 7, a. 15).

De plus, les eaux rejetées dans l’environnement par l’exploitation d’une carrière ou d’une sablière ne doivent pas contenir une concentration de contaminants supérieure aux normes pour l’huile, la graisse ou goudron d’origine minérale et pour les matières en suspension (Q-2, r. 7, a. 22).

Nom Ville Produit Nombre d’employés
B. Fregeau et fils inc. Saint-Alexandre Sable et gravier 1-19
Carriere Bernier ltée Saint-Jean-sur-Richelieu Calcaire 20-49
Carriere Richard Poudrette inc. Saint-Hilaire Granit 20-49
Construction DJL inc. Carignan Carignan Schiste 1-19
Construction DJL inc. Saint-Bruno-de-Montarville Saint-Bruno-de-Montarville Granit 20-49
Construction DJL inc. Saint-Philippe Saint-Philippe Calcaire 1-19
P. Baillargeon ltée Saint-Jean-sur-Richelieu Calcaire 20-49
PJM inc. Saint-Roch-de-Richelieu Sable et gravier 1-19
Rio Tinto Fer et titane* Sorel-Tracy Fer de fonte, titane 1500-1999
Sables Colette ltée Saint-Roch-de-Richelieu Sable et gravier 20-49

 * indique que l’usine est située et verse ses eaux usées dans la zone Saint-Laurent.

** Liste non exhaustive. D’autres industries minières peuvent être présentes.

Tableau C.31 Répertoire des industries minières du bassin versant de la rivière Richelieu Tiré du répertoire des établissements miniers, 2007

Sources potentielles de contamination de l’eau

Les effluents provenant d’un site minier sont constitués d’exhaure : de l’eau s’écoulant à l’exutoire d’une aire d’accumulation de résidus miniers (parc à résidus miniers) ou de l’eau de ruissellement d’une halde de stériles ou d’une combinaison de ces types d’eau.

L’eau d’exhaure est pompée vers la surface afin de maintenir la mine à sec et d’en permettre l’exploitation. Elle peut contenir des contaminants émis par les activités de dynamitage, par l’utilisation de véhicules et d’autres équipements ainsi que par des réactions biologiques ou chimiques qui se produisent à la surface de l’assise rocheuse.

Lorsque les installations minières comprennent une usine de traitement de minerai, l’aménagement d’une aire d’accumulation de résidus miniers est nécessaire afin d’éliminer les résidus du traitement. Ces résidus sont constitués de gangue (la partie du minerai brut qui ne contient pas de minéraux exploitables sur le plan économique) finement broyée et de beaucoup d’eau.

Cette eau, ainsi que les précipitations atmosphériques, s’écoulent à la sortie du parc après un séjour plus ou moins prolongé. Les eaux de drainage de cette aire d’accumulations de résidus miniers sont collectées et traitées dans un bassin de décantation situé en aval de celle-ci (MDDEP, 2005).

Carte C.12 Explorations minières situées sur le territoire du bassin versant de la rivière Richelieu