Les stations d’IQBP du réseau-rivières étant inexistantes dans la zone St-Laurent, les seules données disponibles sont celles des stations du Réseau-fleuve.

Le Réseau-fleuve compte quatre stations d’IQBP dans la zone Saint-Laurent (tableau B.9).

  1. La première, située en amont de l’île Sainte-Thérèse, a un IQBP de 78, traduisant une eau de bonne qualité.
  2. Il en va de même pour la station localisée près de Varennes, avec un IQBP de 85.
  3. La station de Contrecœur, par contre, présente une eau de qualité douteuse avec un indice de 57 en raison des solides en suspension. Tous les autres paramètres se retrouvent cependant dans la classe supérieure de l’IQBP.
  4. Finalement, l’indice remonte avec la dernière station, située en amont de l’embouchure de la rivière Richelieu. Cette station présente un IQBP de 78, avec pour facteur déclassant les coliformes fécaux. Comme pour la station de Contrecœur, tous les autres paramètres font état d’une eau de bonne qualité.

Il est malheureusement difficile de connaître la contribution à la qualité de l’eau des tributaires du fleuve Saint-Laurent présents dans la zone, car aucun, à l’exception de la rivière aux Pins, en 2013, ne fait l’objet d’un suivi de l’IQBP.

Station (No station) Île Sainte-Thérèse rive sud (0000123) Varennes   (0000095) Contrecœur   (0000075) Ligne d’Hydro-Québec à Tracy rive sud (00000086)
CF 92● 92● 93● 79●
CHLA 87● 89● 89● 90
NH3 99● 100● 98● 100
NOX 93● 92● 93● 92
PTOT 100● 100● 85● 100
SS 92● 89● 57 85
IQBP6 78 85 57 78

Tableau B.9 Stations d’IQBP présentes sur le fleuve Saint-Laurent Source : MDDELCC, 2015

Tendances IQBP de 2002 à 2011

Les tendances observées de 2002 à 2011 aux différentes stations du bassin versant de la rivière Richelieu et de la zone Saint-Laurent montrent que rares sont les paramètres ayant des différences significatives.

Les concentrations en phosphore sont donc demeurées stables pour cette période, à l’exception de la station de la rivière des Hurons qui fait état d’une diminution significative. La rivière des Hurons a aussi montré une amélioration de la qualité de son eau en ce qui a trait à l’azote ammoniacal et total. De gros efforts ont été apportés dans les dernières années pour améliorer la piètre qualité de l’eau de la rivière des Hurons. Ces efforts pourraient donc se refléter dans ces résultats.

Un autre fait remarquable concerne l’augmentation de la turbidité pour toutes les stations des Réseau-rivières et Réseau-fleuve. Cette augmentation pourrait s’expliquer par l’accroissement des superficies dédiées aux grandes cultures et à l’érosion qui en découle. Aussi, malgré des stations de traitement des eaux plus performantes, la croissance démographique et les pressions engendrées pourraient expliquer une partie du phénomène.

Stations Réseau-rivières Richelieu

StationsPhosphore
total
Azote
Amoniaque
Nitrites et
nitrates
Azote
total
MESTurbiditéCFChla
Lacolle
Saint-Jean-sur-Richelieu
St-Charles-sur-Richelieu
Sorel

Stations Réseau-rivières tributaires

Stations Phosphore
total
Azote
Amoniaque
Nitrites et
nitrates
MES Turbidité CF Chla
Rivières des Hurons
Rivière L’Acadie

Stations Réseau-fleuve

Stations Phosphore
total
Azote
Amoniaque
Nitrites et
nitrates
Azote
total
MES Turbidité CF Chla
Île Ste-Thérèse
Varennes
Contrecœur
Sorel

↓ : Tendance des concentrations à la baisse; ≈ : Pas de changement significatifs; ↑ : Tendance des concentrations à la hausse. Source : MDDELCC, 2015