Les données utilisées pour mesurer l’évolution de l’écoulement annuel du Richelieu ont été obtenues à la station hydrométrique des rapides de Fryers (ville de Chambly). Le tableau B.4 révèle que la période de crue printanière se situe habituellement entre le début du mois de mars et la fin du mois de juin alors que la période d’étiage estivale survient vers le mois de septembre. Le tableau B.5 présente les débits spécifiques d’étiage sur la rivière L’Acadie et la rivière des Hurons.

Rivière Débit moyen (m/s) Débit maximal (m/s) Débit minimal (m/s) Étiage estival (m/s)
Richelieu (station 030401) 441,7 1 060 145 122.4 *
L’Acadie (station 030421) 5.6 131.8 0.1009 0.12 **
Des Hurons (station 030415) 5.8 87.35 0.1738 0.15 ***

*    Données 1974-2003 **   Données 1980-2008 ***  Données 1974-2008

Tableau B.4 Données hydrologiques de la rivière Richelieu et de deux principaux tributaires pour la période allant de 2008 à 2010 (Adapté de CEHQ, 2015)

Station Nom SuperficieQ2,7*Q10,7*Q5,30*Période utilisée
030415 Des Hurons 316 0,45 0,23 0,49 1974-2008
030421 L’Acadie 368 0,30 0,13 0,33 1980-2008

*Étiages spécifiques annuels (l/s/km)

Station Nom SuperficieQ2,7*Q10,7*Q5,30*Période utilisée
030415 Des Hurons 316 0,490,220,50 1974-2008
030421 L’Acadie 368 0,330,150,36 1980-2008

*Étiages spécifiques estivaux (l/s/km)

Tableaux B.5 Débits spécifiques d’étiage sur les tributaires de la rivière Richelieu (Adapté de CEHQ, 2015)

Il est à noter que le rapport entre les débits de crue et d’étiage est relativement faible pour la rivière Richelieu. Cette régularisation du débit est expliquée par la présence du lac Champlain et de sa grande capacité d’emmagasinement d’eau.

Par ailleurs, le débit moyen annuel au cours de la période 2008 à 2010 (441,7 m³/s) est plus important que le débit moyen de 341,8 m/s observé entre 2001 et 2003 et le débit moyen historique de 341 m/s observé entre 1937 et 1996. Le débit pour l’année 2010 est, quant à lui, de 428 m/s.