Orientations

1.1 Réduire les sources de pollution ponctuelle

Objectifs ExplicationsIndicateurs
1.1.1 Améliorer la performance des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux usées-S’assurer au minimum du respect des exigences demandées (vérification du fonctionnement des ouvrages municipaux) et au besoin effectuer les mises à niveau des installations.
En 2013, 8 stations ne respectaient pas certaines exigences. D’ici 2020, 100 % des stations devront respecter les exigences demandées par le gouvernement.
-Réduire la fréquence des débordements des réseaux d’égout municipaux (pourcentage à déterminer avec chaque station) et avoir 0 surverse en temps sec par année.
-Afin de réduire les charges des contaminants provenant des stations d’épuration, favoriser les initiatives permettant une meilleure performance que les exigences demandées.
-Diminuer la présence de coliformes fécaux (CF), de matières en suspension (MES), de phosphore total (Ptot) et la demande biologique en oxygène (DBO5) provenant des effluents municipaux.
Nombre et durée des surverses
Charges de CF, MES, Ptot et DBO5 par station provenant des effluents municipaux (voir à déterminer seuil à atteindre)
1.1.2 Assurer le suivi de la conformité des installations sanitaires des résidences isolées
1.1.2 Assurer le suivi de la conformité des installations sanitaires des résidences isolées-Connaître l’état de la situation dans chaque municipalité.
-S’assurer de la conformité et de l’entretien des installations septiques résidentielles.
-Atteindre un seuil de conformité règlementaire.
-Pourcentage à déterminer avec chaque municipalité.
Nombre d’études réalisées
Nombre de municipalités rencontrées
Pourcentage d’installations sanitaires conformesPourcentage d’installations sanitaires conformes

1.2 Réduire les sources de pollution diffuse

ObjectifsExplicationsIndicateurs
1.2.1 Diminuer la charge de contaminants apportés aux cours d’eau provenant du milieu agricoleÀ court terme :
Réduire l’amplitude de dépassement des contaminants mesurés
-matière en suspension (MES)
-phosphore
-azote total
-coliformes fécaux
À court terme :
Pour la rivière Richelieu et le fleuve Saint-Laurent :
Atteindre une concentration de CF inférieure à 200 UFC/100 ml afin de respecter le critère établi pour la pratique d’activités récréatives
Pour les tributaires de la rivière Richelieu et du Saint-Laurent :
Atteindre une concentration de CF inférieure à 1 000 UFC/100 ml afin de respecter le critère établi en ce qui concerne l’esthétisme.
À long terme (20 ans) :
Pour l’ensemble des cours d’eau :
Atteindre le niveau déterminé pour les critères de qualité pour la protection de la vie aquatique (MES < 13 mg/L; P < 0,03 mg/L; NH3 < 0,2 mg/L; NOX < 2,9 mg/L).
Concentration de MES
Concentration de phosphore
Concentration d’azote total
Concentration de CF
1.2.2 Diminuer l’apport de pesticides aux cours d’eau provenant du milieu agricole-Diminuer l’apport de pesticides aux cours d’eau pour la rivière des Hurons*.
-Permettre le suivi des principaux tributaires pour connaître les concentrations de pesticides présents dans les cours d’eau.
Si cela est fait, il sera possible d’avoir un indicateur de suivi de la concentration dans ces tributaires pour viser la diminution.
-Réduire l’application des pesticides en milieu agricole et s’assurer que les méthodes utilisées sont de moindre impact.
*La rivière des Hurons fait l’objet d’un suivi par le MDDELCC.
Concentration de pesticides dans l’eau
Quantité de pesticides appliqués sur les terres par MRC issues de Statistiques Canada
1.2.3 Favoriser un aménagement durable du territoire urbainD’ici 3 ans : 15 % des municipalités devront avoir adopté des mesures permettant une meilleure gestion de l’eau de pluie
D’ici 5 ans : 50 % des municipalités devront avoir adopté des mesures permettant une meilleure gestion des eaux de pluie
Exemple de mesures pouvant être entreprises :
-Diminuer le ruissellement
-Diminuer les surfaces imperméables
-Valoriser les espaces verts publics
-Prévoir des mesures d’adaptation au changement climatique
-Adopter des règlements de contrôle
-etc.
Nombre de municipalités ayant adopté des mesures
Nombre d’aménagements par municipalité par type (pourcentage de surfaces perméables implantées, bassin de rétention, etc.)
Nombre de municipalités ayant adopté un règlement visant une gestion de l’eau de pluie
1.2.4 Protéger les zones de recharge de l’aquifère souterrain-Protéger les zones de recharge.
Identifier les secteurs et déterminer les mesures à mettre en place.
-Protéger les zones vulnérables de l’aire d’alimentation des puits destinés à l’eau potable d’ici 2021 (Stratégie de protection et de conservation des sources destinées à l’alimentation en eau potable).
-En fonction de la Stratégie de protection et de conservation des sources destinées à l’alimentation en eau potable, déterminer les risques de contamination et mettre en place des mesures d’atténuation.
Nombre de SAD et de PU prenant en considération l’eau souterraine
Nombre de mesures mises en place pour protéger les zones de recharge et les zones d’alimentation

1.3 Poursuivre la recherche de connaissances sur la ressource eau, assurer le suivi de sa qualité et diffuser l’information

ObjectifsExplicationsIndicateurs
1.3.1 Poursuivre et améliorer le programme de suivi de la qualité physicochimique et bactériologique de l’eau-Maintenir le suivi des 10 stations d’IQBP.
-Mettre en place des stations de suivi continu sur 2 tributaires (1 bv Richelieu et 1 zone Saint-Laurent) d’ici 2017.
-Faire le suivi des données récoltées dans les projets ponctuels présents sur le territoire.
Nombre de stations permanentes d’analyse de l’IQBP
Valeur de l’IQBP
1.3.2 Mettre à jour les données concernant l’état de l’écosystème aquatique du territoire-Faire des campagnes d’échantillonnage permettant d’avoir le constat actuel sur l’état des écosystèmes aquatiques.
1°IDEC suivi sur plusieurs années (minimalement 3 ans) et cibler les endroits où des projets ont eu lieu pour évaluer l’amélioration de l’écosystème et assurer un suivi temporel.
2° Indice de santé du benthos (stations ponctuelles et rotatives sur le territoire; cibler 1 tributaire par année).
Nombre d’études réalisées
Nombre de stations de suivi
Nombre de tributaires (BV) dans lesquels s’effectuent les échantillonnages
1.3.3 Développer des partenariats avec des institutions académiques-Permettre la réalisation d’études sur des problématiques spécifiques sur le territoire en fonction des opportunités.
-Problématiques à cibler d’ici 2020 : changements climatiques, corridors de liberté, espèces en péril, espèces exotiques envahissantes, milieux humides, transport de marchandises, etc.
Nombre de partenariats développés
1.3.4 Acquérir des informations sur les effluents industriels -Connaître la nature des contaminants rejetés par les industries du territoire.
-Connaître les points de rejet des industries sur le territoire (égouts municipaux ou indépendants).
Nombre de MRC/municipalités couvertes