En plus d’être une source d’approvisionnement en eau potable pour une majorité de citoyens sur le territoire, l’eau de surface constitue un milieu de vie essentiel pour la biodiversité. La préservation de sa qualité est donc primordiale.

Lorsqu’on parle de la qualité de l’eau, on fait référence à ses caractéristiques physicochimiques et microbiologiques. Le paramètre utilisé afin d’évaluer la qualité de l’eau est l’indice de qualité bactériologique et physicochimique (IQBP).

L’IQBP permet une appréciation rapide et synthétique de l’état de la qualité de l’eau, mais une étude attentive des données non transformées est nécessaire à la détermination des sources potentielles de pollution. Cet indice est présenté dans la section Eau du Portrait. Le calcul de l’IQBP6 est fondé sur six paramètres (phosphore total, nitrites et nitrates, coliformes fécaux, chlorophylle a, azote ammoniacal et matières en suspension).

Sur le territoire, dix stations (six dans le bassin versant de la rivière Richelieu et quatre dans le fleuve Saint-Laurent) permettent de dégager les tendances sur dix ans des concentrations des différents contaminants analysés.

Les analyses des données de ces stations, donnent également la fréquence des dépassements observés ainsi que leur amplitude moyenne, rendant ainsi possible l’identification de certaines sources potentielles de détérioration de la qualité de l’eau.

La qualité de l’eau de la rivière aux Pins, située dans la zone Saint-Laurent, a aussi fait l’objet d’un suivi en 2013. Puisque cette station ne fait pas partie du Réseau-rivières, le protocole d’échantillonnage varie quelque peu et la plupart des analyses n’ont pas encore été effectuées relativement aux dépassements et à leurs amplitudes (voir Portrait section B. 4.4.1).

Les tendances observées pour la période 2002 à 2011 indiquent que les critères sont généralement assez stables et que la concentration en phosphore a même diminué significativement pendant cette période (tableau 1), mais des dépassements sont fréquemment observés pour plusieurs paramètres et dans plusieurs stations.

Tableau 1  Tendances de l’IQBP de 2002 à 2011

Station Phosphore total Azote ammoniacal Nitrites et nitrates Azote total MES Turbidité CF Chl a
Stations Réseau-rivières Richelieu
Lacolle
Saint-Jean-sur-Richelieu
Saint-Charles-sur-Richelieu
Sorel
Stations Réseau-rivières tributaires
Rivière des Hurons
Rivière L’Acadie
Stations Réseau-fleuve
Île Sainte-Thérèse
Varennes
Contrecœur
Tracy

 : Tendance des concentrations à la baisse;  : Pas de changement significatif;  : Tendance des concentrations à la hausse

Source : Banque de données sur la qualité du milieu aquatique (BQMA), MDDELCC, 2015a.