);
Section
Accueil > Actualités > Nouveaux visages au COVABAR OBV Richelieu/zone Saint-Laurent

Nouveaux visages au COVABAR OBV Richelieu/zone Saint-Laurent

Plusieurs nouveaux visages se sont ajoutés au COVABAR ces derniers temps.

Actif auprès des municipalités, le COVABAR OBV Richelieu/zone Saint-Laurent a conclu plusieurs contrats d’analyse de vulnérabilité des prises d’eau potable avec des organismes para-municipaux qui gèrent les usines de filtration sur le territoire du bassin versant de la rivière Richelieu. Pour honorer ces nouveaux contrats, nous avions besoin d’une deuxième gestionnaire de projet. Nous avons trouvé la personne toute désignée en Gabriela Ponce. Originaire d’Équateur, elle a fait son baccalauréat et sa maîtrise en science de l’environnement en Allemagne et en Suisse. Elle a travaillé ensuite dans son pays natal avant de s’installer à Montréal avec son mari québécois, occupé par un doctorat en intelligence artificielle et robotique.

Thalie Désaulniers quant à elle vient épauler Agathe Favreau dans l’équipe de sensibilisation et éducation du COVABAR. Technicienne en bioécologie, formée au CEGEP de Saint-Laurent, elle a travaillé précédemment comme animalière sénior au Zoo Écomusée de Saint-Anne de Bellevue et comme coordonnatrice chez Héritage Saint-Bernard où elle a fait beaucoup d’animation dans les écoles. Elle s’ajoute également aux deux autres passionnés de photographie du COVABAR.

Qui dit caractérisation de cours d’eau, dit gens sur le terrain. Pour épauler Maria, notre chef de projet, nous avons constitué une équipe de quatre nouvelles personnes. En fait, trois recrues et une ex-covabarienne.

Émilie Martel-Brosseau est bachelière et technicienne en bioécologie. La prochaine étape pour Émilie est la Maîtrise. Elle est également plongeuse sous-marine

Marc-André Fortin détient un baccalauréat en biologie en plus d’un bagage en kinésiologie et en éducation à l’enfance.

Analie Rioux-Trottier nous arrive avec un baccalauréat en biologie environnementale et des études de 2e cycle en environnement international. Comme Émilie, Analie est également plongeuse sous-marine.

Katia Lesiack nous revient après un très intéressant passage d’un an comme coordonnatrice de projets spéciaux à l’île d’Anticosti. Au COVABAR, elle a été adjointe au Responsable de la sensibilisation et éducation pendant deux ans.

Sur le terrain, l’équipe de caractérisation croise un chantier de nettoyage de cours d’eau commandé par la MRC du Haut-Richelieu.
Thalie Désaulniers, agente de sensibilisation, a rencontré les gens de Saint-Mathias-sur-Richelieu lors de la journée de la fête de la famille, le 24 août dernier.
Gabriela Ponce s’était portée volontaire lors de la journée de nettoyage des berges de Chambly et accompagnait Érik Thirion agent de sensibilisation et Marion Melloul, chargée de projet au COVABAR et impliquée dans l’organisation de l’événement.

Articles semblables

Début