Selon le PDE, la problématique se définit dans la zone de gestion intégrée de l’eau par les éléments suivants. Sur le territoire du bassin versant de la rivière Richelieu et de la zone Saint-Laurent, l’approvisionnement en eau potable se fait principalement à partir de l’eau de surface.

Quarante-huit municipalités ont des réseaux de distribution qui s’approvisionnent principalement dans les eaux de surface, six dans les eaux souterraines et deux ont un approvisionnement mixte (eaux de surface et souterraines). L’eau souterraine est non potable dans la partie nord du territoire, en raison de l’influence de la mer de Champlain. (Référence au PDE, section Diagnostic p.24)

L’altération de la qualité de l’eau brute prélevée peut avoir des conséquences sur la santé humaine. Des traitements appropriés doivent en effet être effectués pour garantir la salubrité de l’eau et l’absence de danger pour la santé humaine.

Or, il est possible que les traitements employés actuellement dans les usines ne soient pas suffisants pour certains cas de contamination. Cette problématique relève donc de la sécurité publique et nécessite un suivi particulier.

Lorsqu’une prise d’eau potable se retrouve sous le niveau de l’eau de la source d’approvisionnement, les municipalités concernées doivent assumer les frais nécessaires pour refaire leur prise d’eau potable afin qu’elle soit à nouveau fonctionnelle.

De plus, si le problème n’a pas été anticipé, des municipalités pourraient se retrouver temporairement sans prise d’eau potable, privant des commerces, des industries, des institutions et des centaines, voire des milliers de citoyens d’eau potable.

Il sera donc nécessaire d’effectuer des études pour les prises d’eau potable les plus à risque afin d’évaluer les risques potentiels et d’en aviser les municipalités concernées. (Référence au PDE, section Diagnostic p. 25)

Causes

Selon le PDE, la problématique est causée par les éléments suivants dans la zone de gestion intégrée de l’eau. L’altération de la qualité peut s’observer dans le cas d’une contamination particulière due à l’activité humaine (déversement de carburants à proximité d’une prise d’eau potable, épandage de boues provenant des eaux usées à proximité d’une source d’eau souterraine, etc.).

Le niveau d’eau d’une source souterraine peut aussi s’abaisser. L’eau peut alors être insuffisante ou difficile à capter. Il est également possible qu’une source d’eau souterraine s’épuise complètement. (Référence au PDE, section Diagnostic p.25)

Les actions du PDE qui découlent de cette problématique

Orientation : 1.2 Réduire les sources de pollution diffuse

Objectif : 1.2.4 Protéger les zones de recharge de l’aquifère souterrain

Cité dans autre problématique Libellé de l’action Action du PDE approuvé ? État d’avancement de l’action (Complétée, En cours, Reportée, Abandonnée, Prévue) Territoire concerné Maître d’œuvre
12 Réaliser les plans de protection des prises d’eau potable utilisant l’eau souterraine d’ici 2021 Oui En cours Portion sud Municipalités Régie intermunicipale MELCC COVABAR